LE SUICIDE

LE SUICIDE
Et si on en parlait ?

3114 prévention suicide

Tout d'abord, un peu de vocabulaire ...

Une personne suicidaire a des idées suicidaires et exprime par son discours ou son comportement un risque de passage à l’acte suicidaire.

Un individu suicidant a récemment survécu à une tentative de suicide (TS), qui est donc un passage à l’acte non fatal.

Un individu suicidé s’est donné la mort, délibérément. En effet, le suicide est un acte mortel auto-infligé.

Une crise suicidaire est une période, dans la vie d’une personne, où le suicide devient un moyen d’apaiser sa souffrance.

Ensuite, quelques chiffres ...

En France, plus d’un décès par suicide chaque heure et 1 TS toutes les 4 minutes.

Chaque année, 60000 endeuillés par suicide : en effet, on estime qu’1 suicide a des répercussions sérieuses sur 6 personnes de l’entourage.

Le suicide (3ème cause de mortalité prématurée) génère autant de morts que les accidents de la circulation.

Lutter contre les idées reçues !

  • Geste suicidaire : courage ou lâcheté ?

Il est important d’éviter tout jugement de valeur et de comprendre qu’il est avant tout question de la souffrance de la personne en crise suicidaire. Cette souffrance est telle que le suicide devient la seule solution envisageable pour la faire cesser.

  • Parler du suicide va donner des idées à mes interlocuteurs !

Aborder ce sujet délicat de manière respectueuse pour informer, sensibiliser ou détecter ne provoque en aucun cas le suicide !

En revanche, ouvrir le dialogue est souvent source de soulagement, notamment pour les personnes suicidaires qui peuvent avoir de grandes difficultés à exprimer la profondeur de leur détresse.

Que faire si je pressens qu'un membre de mon entourage est suicidaire ?

  • Ouvrir le dialogue sans hésiter à employer le mot de suicide: « As-tu déjà pensé au suicide ? »
  • Accueillir la réponse avec bienveillance sans chercher à minimiser la souffrance de l’interlocuteur
  • Lui conseiller de consulter très rapidement auprès d’un psychiatre, d’un psychologue ou de son médecin traitant
  • L’informer de l’existence de la ligne téléphonique d’écoute 7 jours/7 et 24 heures/24: 3114
  • En cas de risque suicidaire élevé, éloigner le moyen létal envisagé, ne pas laisser la personne seule et chercher rapidement de l’aide auprès de professionnels de santé ou des urgences.

Conclusion

Le suicide est un risque, ce n’est pas une maladie !

Toujours penser à la prévention car à tout moment de la crise suicidaire, une action est possible !

prévention suicide
prévention suicide 3114

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib